Communiqués

Rencontre entre professionnels engagés pour la préservation des ressources dans le Finistère Au restaurant La Butte à Plouider

Plouider, le 2 novembre 2016

SeaWeb Europe, association travaillant avec les professionnels de la filière pour un approvisionnement durable en produits de la mer, réunissait le 26 octobre dernier des acteurs bretons engagés pour une pêche durable. Au programme : échanges autour de la gestion des ressources halieutiques et des solutions pour mobiliser l’ensemble des professionnels et trouver des filières de valorisation des produits de la mer issus d’une pêche durable.

Discussion autour d’un déjeuner à La Butte

Accueillis par le chef étoilé Nicolas Conraux, pêcheurs, mareyeurs, chefs et professeurs de lycée hôtelier ont pu discuter des différents enjeux de la pêche bretonne. Quoi de mieux pour parler de ces enjeux qu’un déjeuner composé de « coquilles Saint-Jacques dans leur coque, vapeur de gingembre » et de « lieu jaune de ligne mousseline d’échalotes au barbecue, saucisse fumée aux algues » préparés par l’équipe de Nicolas Conraux.

À cette occasion, Nicolas Conraux a confirmé son engagement pour les produits de la mer durables en signant la charte du restaurateur engagé rejoignant ainsi le réseau de professionnels initié par SeaWeb Europe. Pour Nicolas Conraux : « L’engagement pour une pêche durable est un travail de tous les jours, un apprentissage constant, et passe par des rencontres telles que celle organisée aujourd’hui avec pêcheurs, mareyeurs, chefs, formateurs et ONGs. Le dialogue est crucial pour mettre en place cette démarche ».

Visite de la criée de Brest

Le déjeuner a été suivi par la visite de la criée de Brest. Accompagnés par Ronan Floch, Directeur de la criée depuis 24 ans, les invités ont pu découvrir les coquilles Saint-Jacques de la rade de Brest, homards, langoustes, tourteaux, tous issus d’une petite pêche côtière armée au filet, casier et ligne, des techniques particulièrement respectueuses des fonds marins. C’était l’occasion de poursuivre les conversations autour de différents enjeux : le temps d’adaptation du marché pour accueillir des espèces encore peu valorisées comme le chinchard ou la bonite, le retour du thon rouge jusque sur les côtes bretonnes, les différences de qualité du produit en fonction de la technique de pêche utilisée, la dureté du travail de pêcheur et la difficulté pour les jeunes de s’installer, la situation du bar avec les prochains TAC (Totaux autorisés de captures) attendus pour 2017 - cette espèce subissant les conséquences de plusieurs années de gestion inefficace, a fait l’objet d’une alerte des scientifiques fin 2014. Autant de questions auxquelles les acteurs de la filière se doivent de répondre afin d’assurer la pérennité du métier et des ressources.

SeaWeb Europe souhaite créer du lien

L’idée de cette journée est née d’un souhait de réunir les acteurs finistériens. Étaient présents :
- Alain Bernard, Chef des travaux du lycée hôtelier de Dinard accompagné de Denis Riaud et Jean-Pierre Boudin, tous deux professeurs de cuisine (le lycée hôtelier de Dinard étant partenaire du Concours Olivier Roellinger, pour la préservation des ressources de la mer, depuis sa création en 2011).
- Emmanuel Charles, second au restaurant La Butte depuis 3 ans, et lauréat 1er prix de la catégorie professionnelle 2016 du concours Olivier Roellinger.
- Jérémy Le Calvez, chef étoilé du restaurant La Pomme d’Api à Saint-Pol-de-Léon.
- Marc Hollande des Viviers de Porsguen à Plouescat, fournissant le restaurant La Butte en produits de la mer.
- Jean-Jacques Tanguy, président du Comité des Pêches du Finistère.
- Gwen Pennarun, représentant français des pêcheurs artisans du réseau européen LIFE (et président de l’association des ligneurs de la pointe de Bretagne) et Gilles Bernard, secrétaire général de la plateforme de la petite pêche française accompagnés de pêcheurs professionnels membres de l’association.