Les ressources marines ne sont pas illimitées. Nous connaissons aujourd’hui leur grande fragilité face aux modifications de l’environnement et à la pression de la pêche. Plusieurs espèces semblent déjà avoir disparu de la profondeur des océans sous l’effet d’une exploitation humaine trop intense. L’extraordinaire capacité naturelle des espèces marines à se renouveler peut être réduite, voire anéantie, dans le cas des pêches intensives. 31,4 % des populations de poissons de la planète sont surexploitées, 58,1 % sont exploitées au niveau maximum de leur capacité et 10,5 % sont encore sous exploités (source FAO 2016). Plus près de nous, en Atlantique Nord-Est, plus de 21 % des stocks sont surexploités. Les perspectives de croissance sont bien minces.
2017_prod_mondiale-600x292.png

Pêche durable

Les ressources marines ne sont pas illimitées. Nous connaissons aujourd’hui leur grande fragilité face aux modifications de l’environnement et à la pression de la pêche.