Remise des prix du concours Olivier Roellinger

Sous le parrainage de Nicolas Hulot, Ministre d’État, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire

Des cuisiniers investis dans la protection des océans et des ressources marines

Paris, 8 juin 2018 – A l’occasion de la journée mondiale des océans, l’édition 2018 du concours Olivier Roellinger se conclue aujourd’hui à l’UNESCO avec le moment tant attendu de l’annonce du palmarès et la remise des prix !

  • Douze jeunes chefs (étudiants et professionnels) récompensés

Après avoir brillamment participé aux épreuves européennes qui se sont déroulées en mars dernier en Espagne, en France et en Hongrie, les lauréats de l’édition 2018 du concours Olivier Roellinger (jeunes chefs et élèves en formation en école hôtelière) sont réunis aujourd’hui à l’UNESCO pour découvrir leur palmarès et recevoir leur prix des mains d’Olivier Roellinger, Vice-Président des Relais & Châteaux, aux côtés de Vladimir Ryabinin, Secrétaire exécutif de la Commission océanographique intergouvernementale de l’UNESCO, de Sophie-Dorothée Duron, Sous-directrice en charge du milieu marin par intérim, Ministère de la Transition Écologique et Solidaire et de François Pasteau, Président d’Ethic Ocean.

Cette édition 2018 placée sous le parrainage de Nicolas Hulot, Ministre d’État, Ministre de la Transition Écologique et Solidaire, voit ainsi arriver de nouveaux membres au sein de l’Équipage des Cuisiniers de la mer, devenus de véritables ambassadeurs de la préservation des océans et originaires de Belgique, Chypre, Espagne, Finlande, France, Hongrie, Luxembourg, Monaco, Portugal, Royaume-Uni.

  • Un concours culinaire hors du commun

Le concours Olivier Roellinger a pour vocation de sensibiliser, d’informer et de mobiliser les jeunes chefs et futures générations de chefs à la fragilité des ressources halieutiques à travers une consommation responsable en produits de la mer. Les enjeux de ce concours sont multiples : sélectionner des espèces durables, apprendre à poser les questions clés à son fournisseur, réduire son impact sur l’environnement, limiter le gaspillage alimentaire…
Au cours des différentes épreuves, les candidats démontrent avec talent que la cuisine peut être aussi durable et responsable que savoureuse. Ils témoignent de leur savoir-faire en intégrant une démarche citoyenne dédiée à la préservation des ressources de la mer et au respect de l’environnement.

Olivier Roellinger, Vice-Président de Relais & Châteaux : « Ces jeunes cuisiniers sont les premiers acteurs d’une renaissance alimentaire. Cette transition alimentaire « responsable » que nous observons aujourd’hui doit porter le rêve de se « faire plaisir », tout en prenant soin de son « bien-être » mais aussi en prenant soin de la planète. Ce monde nouveau qui se dessine passe aussi à travers la cuisine et une prise de conscience de ce garde manger qu’est la mer, un trésor sans prix ! Nos océans sont un formidable réservoir d’expression pour ces jeunes cuisiniers. Il est capital de les protéger et de ne pas les abîmer pour les générations futures. Ces jeunes qui participent au concours prennent conscience de leurs responsabilités face aux enjeux de préservation des ressources de la mer, c’est en ce sens que chacun d’entre eux a déjà gagné ! A l’issue du concours tous sont réunis au sein de l’Équipage des Cuisiniers de la mer. Ils deviennent ainsi les ambassadeurs de cette noble cause auprès de leurs proches, de leurs collègues, de leurs pairs, de leurs clients… et donnent une signification et un sens supplémentaire à leur métier ».

  • Une mobilisation toujours plus importante

Créé en 2012 en France, le concours Olivier Roellinger est devenu européen en 2016. Au vu de l’intérêt grandissant de la jeune génération de Chefs autour de ces enjeux, le concours se développe désormais à l’international : la première édition québécoise se déroulera les 30 et 31 octobre prochain à Montréal, à l’ITHQ (Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec).
Les 170 finalistes qui ont participé à ce jour au Concours Olivier Roellinger, sont réunis au sein de l’Équipage des Cuisiniers de la mer. Ils partagent ainsi leur passion pour la cuisine, le respect des produits et la volonté de contribuer à la préservation des océans.

Téléchargez le communiqué de presse complet

Palmarès de l’Édition 2018

Première édition québécoise du concours Olivier Roellinger

Paris/Québec, le 24 avril 2018 – Après 7 années en Europe, le concours Olivier Roellinger mobilise désormais les chefs Outre-Atlantique autour de la préservation des ressources de la mer. La première édition québécoise s’ouvre aujourd’hui en partenariat avec l’Institut de Tourisme et d’Hôtellerie du Québec (ITHQ), à Montréal.

Cuisine et ressources de la mer

Les ressources de la mer se raréfient alors que poissons, mollusques et crustacés ne cessent de séduire de plus en plus de consommateurs. C’est pour sensibiliser les futures générations de chefs et les jeunes professionnels de la restauration à la fragilité des ressources halieutiques et au rôle qu’ils peuvent jouer au sein de la filière (pêche et aquaculture), qu’a été créé le concours Olivier Roellinger, co-fondé en France par Ethic Ocean, FERRANDI Paris, le lycée hôtelier de Dinard et Relais & Châteaux.

Véritable lien entre les professionnels de la filière et les consommateurs, les chefs ont un rôle clef à jouer pour la préservation des ressources en choisissant des espèces dont les stocks sont en bon état. Par ailleurs, ils savent mieux que quiconque faire découvrir aux consommateurs des espèces souvent méconnues, ou jugées moins « nobles » que d’autres, mais pourtant tout aussi délicieuses, et dont les stocks ne sont pas fragilisés.

Un concours unique

Le concours Olivier Roellinger vise à réunir des jeunes chefs et des élèves en formation dans le secteur de la restauration pour les mobiliser autour de la préservation des ressources de la mer. Au travers de ce concours, les candidats sont amenés à valoriser des espèces durables. L’objectif est avant tout de permettre à des professionnels de s’interroger sur une problématique environnementale et sociétale et de leur faire prendre conscience du rôle qu’ils peuvent jouer dans la préservation des ressources.

Pour Olivier Roellinger, Chef des Maisons de Bricourt à Cancale et Vice-président de l’association Relais & Châteaux, le message porté par le concours est une priorité :
« Grâce à la philosophie originale de ce concours, les jeunes donnent une signification supplémentaire à leur métier : agir au quotidien pour la préservation des ressources de la mer. Les candidats montrent que la cuisine peut être aussi durable que savoureuse. Je suis ravi de voir ce concours se développer au Québec ».

Liza Frulla, Directrice Générale de l’ITHQ à Montréal se réjouit d’accueillir le concours en octobre prochain : « Je suis très heureuse que l’ITHQ soit l’hôte de ce concours exceptionnel permettant aux étudiants et aux professionnels de la restauration de participer, par leur créativité culinaire, à la préservation des produits de la pêche durable au Québec ».

Dossier d’inscription à demander à l’adresse suivante : concours@ethic-ocean.org

CALENDRIER

Pour les deux catégories « Professionnels » et « Élèves »

Le 24 avril 2018 :

  • Lancement du concours et ouverture des inscriptions.
  • Formulaire d’inscription et dossier technique à demander par e-mail à l’adresse : concours@ethic-ocean.org

Le 31 juillet 2018 :

  • Date limite du dépôt des dossiers de candidature comportant les fiches techniques.

ÉPREUVES

Pour la catégorie « Élèves ou apprentis de moins de 25 ans » :

  • Le 30 octobre 2018 : Épreuves à l’ITHQ, Montréal

Pour la Catégorie « professionnels de moins de 35 ans » :

  • Le 31 octobre 2018 : Épreuves à l’école ITHQ, Montréal

Le 31 octobre 2018 : Palmarès et remise des prix à ITHQ, Montréal

Téléchargez le communiqué de presse

Dernières épreuves européennes de l’édition 2018

Les dernières épreuves de l’édition 2018 du concours Olivier Roellinger, pour la catégorie « Professionnels d’Europe » qui se sont déroulées à FERRANDI Paris le 9 avril dernier.

Après les épreuves pour la catégorie « élèves en formation hôtellerie restauration » qui se sont déroulées dans les différents pays européens :

  • « Etudiants d’Europe du Nord-Est» à Budapest – Hongrie, le 13 mars 2018 ;
  • « Etudiants d’Europe de l’Ouest» à Dinard – France, le 21 mars 2018 ;
  • « Europe du Sud » à Valence – Espagne, le 28 mars 2018.

Les jeunes professionnels européens sélectionnés sur dossier se sont retrouvés à FERRANDI Paris le 9 avril dernier. Les lauréats ont été nommés :

  • Félix BRUN – Chef de partie garde-manger au restaurant Eyckerhof – Belgique.
  • Trevor KLIAMAN – Sous-Chef au Sofitel St James – Londres.
  • Sélim M’NASRI – Sous-Chef Junior au Monte-Carlo Bay Hôtel and Resort dans la Principauté de Monaco – Monaco.

Ils découvriront leur palmarès et recevront leur prix des mains d’Olivier Roellinger à l’occasion de la journée mondiale des océans le 8 juin prochain à l’UNESCO.

Le concours Olivier Roellinger vise à sensibiliser les futures générations de chefs et les jeunes professionnels de la restauration à la fragilité des ressources halieutiques et au rôle qu’ils peuvent jouer au sein de la filière.

Téléchargez le communiqué de presse

Le concours Olivier Roellinger

L’édition 2018 du concours Olivier Roellinger bat son plein : les épreuves pour la catégorie « élèves en formation hôtellerie restauration » se sont déroulées en Hongrie, en France et en Espagne.

Le concours Olivier Roellinger constitue pour les jeunes cuisiniers, une belle occasion de tester leur savoir-faire à travers une démarche citoyenne dédiée à la préservation des ressources de la mer et au respect de l’environnement.

Des candidats conscients de l’urgence de la préservation des ressources de la mer

Après sélection sur dossier, ils étaient plus de 20 candidats à participer aux épreuves des catégories suivantes :

  • « Etudiants d’Europe du Nord et de l’Est» à Budapest, Hongrie – le 13 mars dernier,
  • « Etudiants d’Europe de l’Ouest» à Dinard, France – le 21 mars 2018,
  • « Europe du Sud » à Valence, Espagne – le 28 mars 2018,

pour réaliser deux recettes, l’une de type gastronomique, l’autre plus familiale, à base de la même espèce de poisson qu’ils ont eux-mêmes choisie.

Devant un jury de professionnels, chaque candidat a ensuite justifié le choix des espèces qu’il a travaillées et les critères de durabilité qu’il a retenus pour son approvisionnement. Certains d’entre eux ont ainsi été directement au contact de pêcheurs la veille des épreuves, d’autres ont pris le temps d’échanger avec des fournisseurs sur la provenance, les techniques de pêche et la taille des poissons.

Allier la technique et l’engagement citoyen

Parmi les espèces de poisson proposées : maquereau, truite, mulet, congre, limande, sandre, anchois…, accompagnés de crépidule, coque, encornet, crabe royal, algue ou bien encore de moule. En deux sessions de 2h30 et 30 minutes, les candidats ont su transformer leur panier en savoureux plats. Chacun a pu allier à sa créativité et ses recherches gustatives des connaissances approfondies sur les enjeux liés aux ressources de la mer. Première expérience d’un concours culinaire pour certains d’entre eux, leur motivation a dépassé leur passion de la cuisine pour s’interroger sur une problématique environnementale et sociétale.

Pour Olivier Roellinger, « Les Chefs de cuisine sont le moteur d’une prise de conscience, celle de l’importance de préserver les ressources de la mer. Cette prise de conscience prend de l’ampleur au sein de cette jeunesse. Ces jeunes cuisiniers contribuent à mobiliser la profession au niveau européen ».

A l’issu de chaque épreuve, les trois premiers prix ont été nommés. Ils découvriront leur palmarès et recevront leur prix des mains d’Olivier Roellinger à l’occasion de la journée mondiale des océans le 8 juin prochain à l’UNESCO, aux côtés des lauréats de la catégorie « jeunes professionnels européens » pour qui les épreuves se dérouleront à FERRANDI Paris le 9 avril prochain.

Téléchargez le communiqué de presse

Le concours « Terroir & Pêche durable en Provence »

Hyères, le 28 mars 2018 – Aujourd’hui s’est tenue la déclinaison du concours Olivier Roellinger, pour la préservation des ressources de la mer à l’échelle méditerranéenne, au Lycée Hôtelier de Hyères sous la présidence de Christophe Pacheco, Chef Meilleur Ouvrier de France de l’hôtel des Embiez.

Le concours « Terroir & Pêche durable en Provence »

Des élèves venant de différents établissements de formation en hôtellerie-restauration du Var ont participé aux épreuves du concours « Terroir et Pêche durable en Provence », organisé au Lycée Hôtelier du Golf Hôtel à Hyères, sous la présidence du Chef Christophe Pacheco.

Un concours sur le thème de la préservation des ressources

Les ressources de la mer se raréfient alors que poissons, mollusques et crustacés ne cessent de séduire de plus en plus de consommateurs.
Cette édition méditerranéenne est une déclinaison du concours européen Olivier Roellinger, pour la préservation des ressources de la mer cofondée par Ethic Ocean, FERRANDI Paris, le Lycée Hôtelier Yvon Bourges de Dinard et l’association Relais & Châteaux. Cette initiative vise à sensibiliser les futures générations de chefs à la fragilité des ressources halieutiques et au rôle qu’ils peuvent jouer au sein de la filière. Il s’adresse aux élèves ou apprentis ayant moins de 25 ans de la région PACA, suivant une formation dans un centre de formation en hôtellerie restauration.

Les Chefs, des prescripteurs clés au sein de la filière

Véritable lien entre les professionnels de la filière et les consommateurs, les chefs ont un rôle clef à jouer pour la préservation des ressources en choisissant des espèces dont les stocks sont en bon état. Par ailleurs, ils savent mieux que quiconque faire découvrir aux consommateurs des espèces souvent méconnues, ou jugées moins « nobles » que d’autres, mais pourtant tout aussi délicieuses, et dont les stocks ne sont pas fragilisés. L’objectif de ce concours est avant tout de permettre à ces jeunes de s’interroger et de leur faire prendre conscience du rôle qu’ils peuvent jouer dans la préservation des ressources.

Cette édition 2018 associe pour la première fois la cuisine et le service en salle dans le cadre des différentes épreuves proposées. Cinq équipes étaient en compétition et ont été évaluées autour d’un menu mais également autour de la mise en place, du dressage des tables et du service.

Des candidats conscients de l’urgence de la préservation des ressources de la mer

Après sélection sur dossier, ils étaient cinq équipes Cuisine-Salle venues des centres de formation du Var, pour réaliser un menu gastronomique à base de produits de la mer durables et un service en salle.
Devant un jury de professionnels présidé par Christophe Pacheco, chaque candidat a ensuite justifié le choix des espèces qu’il a travaillées et les critères de durabilité retenus pour son approvisionnement. Certains d’entre eux ont ainsi été directement au contact de pêcheurs ou poissonniers, d’autres ont pris le temps d’échanger avec des fournisseurs sur la provenance, les techniques de pêche et la taille des poissons.

Christophe Pacheco, Chef engagé, alliant depuis toujours cuisine et respect des ressources aux Embiez, est heureux d’accompagner ces jeunes dans cette démarche : « Je suis très heureux de parrainer cette initiative à l’échelle de la région. Aux Embiez, nous sommes très concernés par les enjeux de la mer et nous comptons sur ces jeunes pour devenir de vrais ambassadeurs. La durabilité des ressources doit devenir un vrai réflexe pour tous les cuisiniers ».

Laurent Ferry, Professeur de cuisine au Golf Hôtel, a souhaité fédérer son équipe sur ces sujets : « Ce concours régional est très important pour nous. Il permet d’informer les élèves sur les enjeux des ressources de la mer, de créer du lien avec les professionnels de la filière, de concilier le savoir-faire professionnel et le savoir-être citoyen. Il s’inscrit dans la continuité du projet pédagogique que nous menons depuis plus de 5 ans sur ces sujets avec Ethic Ocean et le parc national de Port Cros ».

Téléchargez le communiqué de presse

Ouverture des inscriptions du concours Olivier Roellinger 2018

Paris, le 27 septembre 2017

Le concours Olivier Roellinger mobilise de plus en plus de jeunes chefs européens autour de la préservation des ressources de la mer. L’édition 2018 s’ouvre aujourd’hui à l’ensemble des pays européens, sous le parrainage de Nicolas Hulot Ministre d’Etat, Ministre de la Transition Ecologique et Solidaire.

Le concours Olivier Roellinger vise à réunir des jeunes chefs et des élèves en formation dans le secteur de la restauration pour les mobiliser autour de la préservation des ressources de la mer. Au travers de ce concours, les candidats sont amenés à valoriser des espèces durables. L’objectif est avant tout de permettre à des professionnels de s’interroger sur une problématique environnementale et sociétale et de leur faire prendre conscience du rôle qu’ils peuvent jouer dans la préservation des ressources.

Pour Olivier Roellinger, chef des Maisons de Bricourt à Cancale et Vice-président de l’association Relais & Châteaux, le message porté par le concours est une priorité :
« La gastronomie, l’art de nourrir l’autre, doit désormais prendre en compte la santé de chacun, ce qui ne peut se faire sans prendre en compte la santé de la planète. Les cuisiniers les plus vertueux s’intéressent d’ores et déjà à l’ensemble des enjeux de l’alimentation et de la collectivité. Les ressources de la mer en sont un des piliers incontournables. Ce concours unique contribue à une mobilisation de plus en plus large ; après six années d’existence nous commençons à voir les changements de comportements qu’il suscite ! ».

Cuisine et ressources de la mer

Les ressources de la mer se raréfient alors que poissons, mollusques et crustacés ne cessent de séduire de plus en plus de consommateurs. C’est pour sensibiliser les futures générations de chefs et les jeunes professionnels de la restauration à la fragilité des ressources halieutiques et au rôle qu’ils peuvent jouer au sein de la filière (pêche et aquaculture), qu’a été créé le concours Olivier Roellinger, co-fondé par Ethic Ocean, FERRANDI Paris, le Lycée Hôtelier de Dinard et Relais & Châteaux.

Véritable lien entre les professionnels de la filière et les consommateurs, les chefs ont un rôle clef à jouer pour la préservation des ressources en choisissant des espèces dont les stocks sont en bon état. Par ailleurs, ils savent mieux que quiconque faire découvrir aux consommateurs des espèces souvent méconnues, ou jugées moins « nobles » que d’autres, mais pourtant tout aussi délicieuses, et dont les stocks ne sont pas fragilisés.

Les épreuves pratiques

  • Réalisation d’une première recette type gastronomique libre, à base d’un poisson, accompagné d’un mollusque, d’un crustacé ou d’une algue, en 2h30.
  • Une seconde recette « maison » simple et rapide pouvant être facilement réalisée par le grand public : travail de la même espèce de poisson proposée dans la recette gastronomique, déclinée de façon à pouvoir être cuisinée chez soi, en 30 minutes.
  • Argumentaire oral justifiant le choix des espèces choisies et des critères de durabilité.

À qui s’adresse ce concours ?

  • a) Catégorie Élèves ou apprentis de moins de 25 ans suivant une formation dans un centre de formation hôtelière conduisant à un diplôme de la restauration, au sein d’un des pays européens.
  • b) Catégorie Professionnels de moins de 35 ans, pour les jeunes chefs européens.

Les étapes du concours (élèves et professionnels)

  • Le 27 septembre 2017 : Ouverture des inscriptions
  • Le 5 janvier 2018 : Clôture des inscriptions
  • Janvier 2018 : Sélection des meilleurs dossiers de la catégorie « professionnels ». Sélection des meilleurs dossiers de la catégorie « élèves » pour chacune des 4 grandes régions européennes.
  • Mars – avril 2018 : Épreuves pratiques.
  • 8 juin 2018 : Remise des prix à l’occasion de la journée mondiale des océans.

Catégorie Élèves ou apprentis de moins de 25 ans

  • Europe de l’Est – 13 mars 2018

    Les épreuves se dérouleront en Hongrie (au lycée hôtelier de Budapest Business School) pour les candidats des pays suivants : Bulgarie, Croatie, Hongrie, Pologne, République tchèque, Roumanie, Slovaquie, Slovénie.
  • Europe de l’Ouest – 21 mars 2018

    Les épreuves se dérouleront en France (au lycée hôtelier de Dinard, Yvon Bourges) pour les candidats des pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, France, Irlande, Luxembourg, Pays-Bas, Royaume-Uni, Suisse.
  • Europe du Sud – 27 mars 2018

    Les épreuves se dérouleront en Espagne (au lycée hôtelier ECOTUR de Valence) pour les candidats des pays suivants : Chypre, Espagne, Grèce, Italie, Malte, Portugal.
  • Europe du Nord – 5 avril 2018

    Les épreuves se dérouleront en Suède (au lycée hôtelier RyssbyGymnasiet de Ryssby) pour les candidats des pays suivants : Danemark, Estonie, Finlande, Islande, Lettonie, Lituanie, Norvège, Suède.

Catégorie Professionnels de moins de 35 ans

  • Professionnels – 9 avril 2018

    Les épreuves se dérouleront à FERRANDI Paris, pour les candidats des pays suivants : Allemagne, Autriche, Belgique, Bulgarie, Chypre, Croatie, Danemark, Espagne, Estonie, Finlande, France, Grèce, Hongrie, Irlande, Islande, Italie, Lettonie, Lituanie, Luxembourg, Malte, Norvège, Pays-Bas, Pologne, Portugal, République tchèque, Roumanie, Royaume-Uni, Slovaquie, Slovénie, Suède, Suisse.

Remise des prix du concours Olivier Roellinger

Paris, le 8 juin 2017

A l’occasion de la journée mondiale des océans, l’édition 2017 du Concours Olivier Roellinger s’achève aujourd’hui à l’UNESCO avec le moment tant attendu de la remise des prix !

Quinze étudiants et professionnels récompensés

Ils étaient quinze lauréats réunis aujourd’hui à l’UNESCO venant de France, Espagne, Finlande, Suède, Pologne, Hongrie, Portugal et Chypre après avoir participé aux différentes épreuves qui se sont déroulées à travers l’Europe (Espagne, France, Pologne, Suède). Le Concours Olivier Roellinger vise à mobiliser les chefs et futurs chefs à la préservation des océans à travers une consommation responsable en produits de la mer.

Des discours engagés pour la préservation des océans

Le Palmarès des lauréats a été annoncé après plusieurs semaines de suspens et ils ont reçu leur prix des mains d’Olivier Roellinger, Vice-Président de Relais & Châteaux, aux côtés de Miguel Peña Castellot, de la Commission européenne (Direction des affaires maritimes et de la pêche), Ludovic Shultz, Sous-directeur du littoral et des milieux marins au Ministère de la Transition écologique et solidaire et François Pasteau, Chef de l’Épi Dupin et Président de Ethic Ocean. Chacun a ainsi pu féliciter les lauréats et saluer leur implication, en tant que cuisinier, face aux enjeux environnementaux de notre société.

Olivier Roellinger, Vice-Président de Relais & Châteaux, « Nous continuons de mobiliser tous ces jeunes qui participent au concours en les réunissant au sein de l’Équipage des cuisiniers de la mer. Ils deviennent ainsi les ambassadeurs de cette cause auprès de leurs proches, de leurs collègues, de leurs pairs, de leurs clients… Ce concours contribue à une mobilisation de plus en plus large sur la société en général et nous pouvons voir les changements de comportements qu’il a suscités au cours de ces six années d’existence ».

Une sixième édition, des changements de comportements

Créé en 2012 en France, puis en 2014 en Espagne, le Concours Olivier Roellinger est devenu européen en 2016. Plus de 150 finalistes ont participé à ce jour à cette initiative et font partie désormais de l’Équipage des cuisiniers de la mer. Ils contribuent ainsi à l’éveil des consciences et au changement de comportement de nombre de professionnels qui proposent de plus en plus à leur carte tacaud, chinchard, mulet et autres espèces méconnues et dont les stocks sont en bon état, plutôt que l’éternel duo cabillaud-saumon.

Le Concours Olivier Roellinger, cofondé par Ethic Ocean, FERRANDI Paris, le Lycée Hôtelier de Dinard et l’association Relais & Châteaux, vise à sensibiliser les futures générations de chefs et les jeunes professionnels de la restauration à la fragilité des ressources halieutiques et au rôle qu’ils peuvent jouer au sein de la filière. Il s’adresse aux élèves ou apprentis ayant moins de 25 ans et suivant une formation dans un centre de formation hôtelier ainsi qu’aux professionnels de moins de 35 ans.

Calendrier des épreuves

Le 29 mars : catégorie « étudiants d’Europe de l’Ouest » au lycée hôtelier de Dinard (France).
Le 4 avril : catégorie « étudiants d’Europe du Nord » au lycée hôtelier de Ryssby (Suède).
Le 6 avril : catégorie « étudiants d’Europe de l’Est » au lycée hôtelier de Somonino (Pologne).
Le 24 avril : catégorie « professionnels d’Europe » à FERRANDI Paris.
Le 2 juin : catégorie « étudiants d’Europe du Sud » à ECOTUR Valencia (Espagne).

SeaWeb Europe/Ethic Ocean reçoit le Grand Prix des Sciences de la Mer Albert Ier de Monaco

Paris, le 11 avril 2017

SeaWeb Europe reçoit le Grand Prix des Sciences de la Mer Albert Ier de Monaco et devient Ethic Ocean.

SeaWeb Europe a eu l’honneur de recevoir le 12 janvier dernier le Grand Prix des Sciences de la Mer Albert Ier de Monaco, décerné par la Société de Géographie et remis par S.A.S. Albert II de Monaco. Cette distinction vient saluer le travail effectué depuis 10 ans par l’association avec l’ensemble des professionnels de la filière pour contribuer au développement d’un marché durable en produits de la mer.

« Nous avons souhaité rompre avec la tradition et récompenser cette année une association dédiée à la protection des océans et aux ressources halieutiques. Le choix du jury fut symbolique et témoigne d’une volonté de réunir le monde scientifique et une association environnementale dont les objectifs sont en fait les mêmes : contribuer à un développement durable. SeaWeb Europe devenue Ethic Ocean, est une association originale qui travaille avec des relais précieux, notamment ceux de la cuisine. « De la mer à l’assiette » est une devise qu’elle pourrait inscrire, travaillant sur l’ensemble de la filière, des pêcheurs aux mareyeurs, aux détaillants et aux clients. Du fait de mes responsabilités, je suis particulièrement sensible aux actions qu’elle mène notamment auprès des lycées hôteliers. Pouvoir bénéficier de l’expertise d’Ethic Ocean est une remarquable reconnaissance. Nous sommes fiers du choix que S.A.S Albert II de Monaco a eu la bonté d’agréer ». Alain Miossec, Président du Jury, Société de Géographie, et ancien recteur de l’académie de Rennes.

À cette occasion, François Pasteau, Président de SeaWeb Europe a annoncé le changement de nom de l’association : SeaWeb Europe devient Ethic Ocean, à partir d’avril 2017. Ce changement reflète la volonté de l’association d’évoluer et de déployer ses actions auprès de l’ensemble des acteurs, usagers des océans.

« Nous changeons de nom mais nous gardons la même mission, les mêmes valeurs, celles où toutes les parties prenantes, usagers des océans, sont responsables et collaborent pour trouver des solutions qui permettent d’utiliser les océans et leurs ressources de manière responsable, avec un moindre impact sur les océans, les écosystèmes et les communautés qui en dépendent. Nous souhaitons continuer à mobiliser les professionnels en encourageant les bonnes pratiques en faveur de la préservation des océans et de leurs ressources ». François Pasteau, Président d’Ethic Ocean.

« Je suis ravi de l’essor que SeaWeb a pris en Europe. Cette organisation est désormais devenue incontournable auprès des acteurs de la filière. Je souhaite longue vie à Ethic Ocean et suis dans l’attente de pouvoir travailler ensemble sur des projets durables, les océans n’ayant pas de frontières ». Mark Spalding, Président de The Ocean Foundation et de SeaWeb aux États-Unis.

Le concours « terroir & pêche durable en Provence »

Lycée Golf Hôtel de Hyères, le 15 mars 2017 – Seconde édition du concours régional pour la préservation des océans, déclinaison provençale du Concours européen Olivier Roellinger, pour la préservation des ressources de la mer.

Le concours « terroir & pêche durable en Provence »

Des élèves de différents établissements de formation en hôtellerie restauration de la région PACA ont participé aujourd’hui au concours organisé par le lycée du Golf Hôtel et Ethic Ocean, sous la présidence de Christophe Pacheco, Chef Meilleur Ouvrier de France de l’hôtel des Embiez.

Un concours sur le thème de la préservation des ressources

Initié par la section hôtellerie restauration du lycée Golf Hôtel de Hyères, ce concours régional est la déclinaison du Concours européen Olivier Roellinger, pour la préservation des ressources de la mer cofondé par Ethic Ocean, FERRANDI Paris, le Lycée Hôtelier de Dinard et l’association Relais & Châteaux. Cette initiative vise à sensibiliser à l’échelle d’une région, la future génération de chefs à la fragilité des ressources halieutiques et au rôle qu’ils peuvent jouer au sein de la filière. Il s’adresse aux élèves ou apprentis ayant moins de 25 ans de la région PACA, suivant une formation dans un centre de formation hôtelier.

Des candidats conscients de l’urgence de la préservation des ressources de la mer

Après sélection sur dossier, ils étaient six candidats pour réaliser une recette gastronomique à base de produits de la mer durables. Devant un jury de chefs, chaque candidat a ensuite justifié le choix des espèces qu’il a travaillées et les critères de durabilité retenus pour son approvisionnement. Certains d’entre eux ont ainsi été directement au contact de pêcheurs ou poissonniers, d’autres ont pris le temps d’échanger avec des fournisseurs sur la provenance, les techniques de pêche et la taille des poissons. Parmi les espèces de poisson proposées : le loup, la saupe, le maquereau, le rouget, le grondin…, accompagnés d’oursins, de moules ou de bulots… En 2h30, chacun a pu allier créativité et connaissances approfondies sur les enjeux liés aux ressources de la mer. Leur motivation a dépassé leur passion de la cuisine pour s’interroger sur une problématique environnementale et sociétale.

Des conférences avec les élèves et les chefs

Les ressources de la mer se raréfient alors que poissons, mollusques et crustacés ne cessent de séduire de plus en plus de consommateurs. Véritable lien entre les professionnels de la filière et les consommateurs, les chefs ont un rôle clef à jouer pour la préservation des ressources en choisissant des espèces dont les stocks sont en bon état. Par ailleurs, ils savent mieux que quiconque faire découvrir aux consommateurs des espèces souvent méconnues, ou jugées moins « nobles » que d’autres, mais pourtant tout aussi délicieuses, et dont les stocks ne sont pas fragilisés. En parallèle du concours, des conférences ont été organisées et animées par Ethic Ocean pour les élèves de la section hôtellerie restauration du lycée Golf Hôtel et des chefs de la région afin d’échanger sur ces enjeux. D’autres ateliers destinés aux élèves étaient consacrés à la présentation du concours « Un des Meilleurs Ouvrier de France », et d’organisations telles que les disciples d’Escoffier et les Compagnons des Devoirs-Unis.

Trois lauréats récompensés

A l’issue des épreuves ont été récompensé les trois premiers prix des épreuves de la journée.

1er prix : Noé Benoist du Lycée hôtelier Golf Hôtel, Hyères,
2ème prix : Thibault Ollagnier du Lycée hôtelier Anne-Sophie Pic, Toulon,
3ème prix : Shérazade M’Handi du Lycée hôtelier Anne-Sophie Pic, Toulon.

Christophe Pacheco, chef engagé, alliant depuis toujours cuisine et respect des ressources aux Embiez, est heureux d’accompagner ces jeunes dans cette démarche « Je suis très heureux de parrainer cette initiative à l’échelle de la région. Aux Embiez, nous sommes très concernés par les enjeux de la mer et nous comptons sur ces jeunes pour devenir de vrais ambassadeurs. La durabilité des ressources doit devenir un vrai réflexe pour tous les cuisiniers ».

Laurent Ferry, professeur de cuisine au Golf Hôtel, a souhaité fédérer son équipe sur ces sujets : « Ce concours régional est très important pour nous. Il permet d’informer les élèves sur les enjeux des ressources de la mer, de créer du lien avec les professionnels de la filière, de concilier le savoir-faire professionnel et le savoir-être citoyen. Il s’inscrit dans la continuité du projet pédagogique que nous menons depuis plus de 5 ans sur ces sujets avec Ethic Ocean et le parc national de Port-Cros ».

Patricia Ricard, Présidente de l’Institut Océanographique Paul Ricard : « L’océan représente 71% de la surface de la planète. Nous lui devons une respiration sur deux. L’océan est notre plus bel allié pour réduire les effets du changement climatique. Je suis fière d’être marraine de ce type d’initiative qui allie convivialité et respect de la nature autour d’une bonne table. N’hésitez pas à venir visiter l’Ile des Embiez pour découvrir l’institut océanographique Paul Ricard et l’excellente cuisine de Christophe Pacheco ».

Le lauréat 1er prix remporte un repas gastronomique au restaurant les Embiez ainsi qu’une sortie en mer avec des pêcheurs méditerranéens.


Prochains événements : Épreuves européennes du Concours Olivier Roellinger

Le 29 mars, l’école hôtelière de Dinard, en France, accueillera les épreuves pratiques de la catégorie « étudiants d’Europe de l’Ouest » pour les 12 candidats sélectionnés, de 4 pays européens différents.

Le 4 avril, l’école hôtelière de Ryssby, en Suède, accueillera les épreuves pratiques de la catégorie « étudiants d’Europe du Nord » pour les 5 candidats sélectionnés, de 3 pays européens différents.

Le 6 avril, l’école hôtelière de Somonino, en Pologne, accueillera les épreuves pratiques de la catégorie « étudiants d’Europe de l’Est » pour les 7 candidats sélectionnés, de 2 pays européens différents.

Le 24 avril, FERRANDI Paris accueillera les épreuves pratiques de la catégorie « jeunes professionnels » pour les 10 candidats sélectionnés, de 7 pays européens différents.

Le 3 juin, l’école hôtelière ECOTUR de Valence, en Espagne accueillera les épreuves pratiques de la catégorie « étudiants d’Europe du Sud » pour les 6 candidats sélectionnés, de 4 pays européens différents.

Le 8 juin, annonce des résultats et remise des prix par Olivier Roellinger à l’UNESCO, Paris.

EJF, SeaWeb Europe et le WWF France, en collaboration avec Carrefour, publient un guide à l’usage des professionnels pour lutter contre la pêche illégale

À l’occasion du colloque Océan & Pêche durable qu’ils organisent le 29 novembre pour des pratiques plus durables, EJF, SeaWeb Europe et le WWF France, associés à Carrefour présentent à l’ensemble des professionnels de la pêche, réunis pour avancer sur les nouveaux défis de la filière, un guide à leur usage pour lutter contre la pêche illégale, une première en France.

La pêche illégale ou pêche INDNR (Illicite, Non Déclarée et Non Réglementée) est évaluée, chaque année, à environ 20% des captures mondiales, soit entre 11 et 26 millions de tonnes de produits de la mer et une perte de 10 à 23 milliards d’euros (source FAO).

Ces pratiques illégales créent de véritables déséquilibres économiques et sociaux et mettent définitivement en péril les mesures de gestion en place, la sécurité alimentaire et les conditions de vie des communautés. Derrière ces déséquilibres se cachent également de véritables problématiques d’esclavages et de trafic d’êtres humains.

Face à ce problème mondial, il est à présent nécessaire, qu’au-delà du travail réalisé par les administrations à travers des réglementations, les acteurs économiques s’approprient le sujet et soient en mesure d’assurer une transparence de l’information tout au long de leur chaînes d’approvisionnement. Les entreprises doivent ainsi développer la traçabilité des produits de la mer.

Si elle ne garantit pas la légalité de l’activité de pêche, la traçabilité constitue une première étape nécessaire dans la lutte contre la pêche illégale car elle permet d’identifier et de valoriser les meilleures pratiques. Elle offre au consommateur la possibilité d’effectuer, en toute connaissance de cause, des achats responsables, et aux États de combattre plus efficacement le commerce illégal.

Il est par ailleurs indispensable, qu’en amont, des règles efficaces de contrôle et de surveillance des activités de pêche soient mises en œuvre afin de valider leurs activités.

Adapté d’une première publication d’EJF au Royaume-Uni en 2015, ce guide a pour objet de présenter le système réglementaire européen en place et des outils d’évaluation du risque par relatifs aux importations. Il s’agit du tout premier outil professionnel de ce type proposé en France.

Organisation des compétences dans le secteur de la pêche, identification des sources d’informations fiables, études de cas exposant les impacts de la pêche illégale, présentation du dispositif du règlement INDNR de l’Union européenne et des outils et processus de contrôle des informations, proposition de méthodes d’évaluation et d’atténuation des risques, ce guide à l’usage des professionnels pour lutter contre la pêche illégale propose des solutions aux fournisseurs et aux distributeurs qui souhaitent jouer un véritable rôle dans leur activité mais aussi auprès des gouvernements et de l’Union européenne.